ORGANISER UN VOYAGE SCOLAIRE A Munich / Bavière

Voir tous les voyages en Allemagne


Que faire lors de votre voyage scolaire à Munich / Bavière

Découvrez une liste des principales activités, monuments et musés à découvrir lors de votre voyage scolaire à Munich / Bavière

nature,histoire

La Bavière

La Bavière (Bayern, en allemand) est un Land du sud-est de l'Allemagne, dont la capitale est Munich. Avec son patrimoine culturel et naturel exceptionnel - paysages de montagne verdoyants, châteaux, vieilles villes de caractère, villages authentiques aux chalets fleuris, lacs magnifiques - il n’est pas étonnant que cette région soit la première destination touristique d’Allemagne. Mais la Bavière est aussi un site industriel et commercial prospère, largement ouvert à l’international, terre des technologies de pointe et siège d’acteurs mondiaux tels Allianz, Audi, BMW, Adidas, Siemens, etc, s’imposant comme un marché très actif au niveau mondial.
La Bavière
culturel

La ville de Munich

Capitale de la Bavière, Munich est, après Berlin et Hambourg, la troisième ville la plus peuplée d'Allemagne. Située au pied des Alpes bavaroises, la ville est traversée par l'Isar, rivière qui sépare la ville en deux parties : l’ouest, avec la vieille ville et sa Marienplatz, l'université Ludwig-Maximilian, de nombreuses brasseries et le côté est, plus petit, avec de magnifiques balades le long de l'Isar. Ayant subi d'importantes destructions lors des bombardements massifs des Alliés, Munich a su renaître et est devenue, peu à peu, la plus importante ville économique de l'Allemagne du sud. Aujourd’hui, la ville est connue comme un véritable pôle industriel, ou BMW et Siemens font figure d’institution, ainsi qu’une référence dans le domaine de la recherche scientifique, notamment dans le domaine des nouvelles technologies. Au cœur de sa charmante vieille ville vous pourrez admirer la Marienplatz, avec l'ancienne mairie (Altes Rathaus) et la nouvelle mairie (Neues Rathaus), de style néo-gothique. Tout près de Marienplatz, vous trouverez la cathédrale Notre-Dame (Frauekirche), l'un des emblèmes de la ville. Construite dans le style gothique en brique rouge, la cathédrale date de 1525 et ses tours atteignent une hauteur de 99 mètres.
La ville de Munich
histoire

Le camp de concentration de Dachau

Le 20 mars 1933, Himmler - le maître absolu de la SS - annonce l'ouverture d'un camp à Dachau, a une vingtaine de kilomètres de Munich. Ouvert officiellement deux jours plus tard et libéré par les troupes américaines le 29 avril 1945, le camp de Dachau fut le premier camp de concentration allemand, étant présenté par les historiens comme le modèle du système concentrationnaire nazi.

Durant le fonctionnement du camp, la typologie des détenus a évolué avec la politique du 3-ème Reich : des détenus pour des raisons politiques aux détenus de droit commun (à partir de 1935), c’est après la Nuit de cristal (09 novembre 1938), que le camp fut également ouvert aux prisonniers pour des raisons raciales, notamment aux Juifs. Au total, plus de 200 000 personnes y ont été emprisonnées dont 41 000 ont été assassinées.

Le camp de Dachau a également été lieu « d’expérimentations médicales », des essais inhumains étant effectués sur les détenus.

Le mémorial, mis en place en 1965, retrace de manière pédagogique l’histoire du nazisme, ainsi que celle du camp de concentration.

Le camp de concentration de Dachau
histoire

Le Centre de documentation sur l’histoire du national-socialisme

Inauguré en 2015 et situé à l'endroit précis où se trouvait la maison brune - le siège du parti nazi, le Centre NS-Dokumentationszentrum retrace l’histoire du parti nazi à Munich, et dans le paysage politique allemand, depuis ses débuts “timides” jusqu’au grand parti national socialiste (NSDAP). En 1933, le parti comptait 6.000 employés répartis dans 68 bâtiments. La mission du centre est d'être « un lieu pédagogique et mémoriel ». En proposant sur environ 1000 m², une exposition permanente sous le titre "Munich et le national-socialisme", privilégiant avant tout l’information objective, l’histoire de l’époque y est présentée sous 4 sous-thèmes : origine et montée du nazisme ; l’histoire du camp de concentration de Dachau ; Munich et la guerre ; l’après guerre. La phrase de Primo Levi « c'est arrivé et cela peut donc arriver de nouveau » qui accueille le visiteur dès l’entrée dans le centre témoigne à elle-seule de la mission éducative du site, et de sa vocation de questionnement politique tourné vers l’avenir, avec l’objectif déclaré de former les jeunes à une citoyenneté sensible aux valeurs universelles telles la tolérance et les droits de l’homme.
Le Centre de documentation sur l’histoire du national-socialisme
nature,culturel

Le château de Herrenchiemsee

Situé dans un cadre naturel idyllique, sur l’île de Herrenchiemsee (Iles des hommes), au lac de Chiemsee, avec les Alpes en arrière plan, le château a été construit par le roi Louis II de Bavière, étant le dernier de ses châteaux , qui est, d’ailleurs, resté inachevé. Amoureux du château de Versailles, qu’il avait eu l’occasion de visiter lors de ses deux voyages en France, le roi Louis II de Bavière décida de bâtir son propre Versailles en Bavière, le château de Herrenchiemsee reprenant ainsi le style et l'architecture de l’original. Le parc du château, qui occupe l’ensemble de l'île, constitue lui-aussi, avec ses jardins à la française, ses grandioses fontaines et jeux d’eaux, une réplique du parc de Versailles près de Paris. Les points forts de la visite : la galerie des glaces ; l'escalier des Ambassadeurs ; les appartements privés.
Le château de Herrenchiemsee
histoire

Le centre juif de Munich

Le centre de la vie communautaire juive de Munich est situé en centre-ville de Munich, sur la Jakobplatz et regroupe la grande synagogue Ohel Jakob, le musée juif et le Gemeindehaus - lieu de rencontres et de partage. Avec ce centre, la communauté juive de Munich et de la Haute-Bavière - deuxième plus grosse communauté juive d'Allemagne, après celle de Berlin - retrouve un lieu de culte dans la vieille ville de Munich, 68 ans après la destruction de sa Grande synagogue par les nazis en 1938. La synagogue actuelle porte le même nom que celle détruite par les nazis lors de la nuit de Cristal du 9 au 10 novembre 1938 et qui se trouvait rue Herzog-Rudolf. De forme carrée, la synagogue est construite en pierres travertin de huit mètres de haut, rappelant le Mur des Lamentations de Jérusalem. Le toit en verre en forme de tente (Ohel), symbolisant le séjour de 40 ans de Moïse dans le désert, repose sur une ossature composée d'Étoiles de David. Le musée juif et le Gemeindehaus sont abrités dans des bâtiments séparés, l’ensemble étant relié par un tunnel de 32 mètres de long, appelé le “Passage du souvenir". On y trouve gravés les noms de 4 500 Juifs munichois assassinés pendant la période nazie. Le musée juif, ouvert en 2007, a pour vocation de faire découvrir au visiteur la vie et la culture juive à Munich selon des thèmes variés.
Le centre juif de Munich
à voir,Thématique

Deutsches Museum

Bénéficiant d'une surface de 50 000 m², Deutsches Museum de Munich est l'un des plus grands et des plus importants musées techniques du monde. Il comprend plusieurs bâtiments, dont le principal se trouve sur une île du fleuve Isar. Mais, étant donné que l'île ne suffit pas pour abriter toutes les richesses du musée, on trouve plusieurs annexes : le centre du transport avec des collections de voitures, motos, bicyclettes, trams, trains, carrosses (toujours à Munich), celui de l'aéronautique (des premiers avions aux hélices aux fusées) à Oberschleißheim (Schleissheim-le-haut, dans l'arrondissement de Munich) et celui des locomotives à Freilassing. Parmi les points forts du musée : la première locomotive électrique de W.Siemens (1879), les planeurs d’Otto Lilienthal (1885) réalisés à partir de ses observations du vol d’une cigogne ; la première fusée V2 ; la première voiture à moteur Benz (1885) ; le premier ordinateur portable, Apple Mackintosh 512 K (1983) ; la machine Enigma d’Alan Turing.
Deutsches Museum
Voyage scolaire à Nuremberg

Centre de documentation du Reichsparteitagsgelände

Le centre de documentation sur le Reichsparteitagsgelände (« terrain du Congrès du Parti du Reich ») permet d'appréhender le phénomène du national-socialisme, à l'endroit même où se sont tenus les défilés et les manifestations de masse du parti nazi de 1933 à 1938. Son exposition permanente « Fascination et violence » se penche sur les causes et les conséquences de la dictature national-socialiste. Les thèmes ayant trait à Nuremberg y sont particulièrement approfondis. Cet aspect de l'histoire de Nuremberg est aussi traité au « Museum Memorium Nürnberger Prozesse » (Musée du mémorial des procès de Nuremberg), installé dans la salle d'audience 600 du Palais de justice où les grands criminels de guerre furent jugés en 1946.
Centre de documentation du Reichsparteitagsgelände
histoire

Le Mémorial de la fondation de la Rose Blanche

Se dresser contre l’asservissement de l’Europe par le national-socialisme, c’est la mission que s'était donnée La Rose Blanche, l’un des plus connus mouvements de résistance allemande au nazisme, créé par des étudiants de l'université de Munich. De juin 1942 à février 1943, ces jeunes, dont notamment Hans Scholl, Alexander Schmorell, Christoph Probst, Willi Graf, et Sophie Scholl, avec le soutient de leur professeur, Kurt Huber ont mené des actions clandestines de nature à réveiller les consciences face au nazisme. Moyennant des tracts hostiles au régime, distribués en cachette, ou des slogans pacifistes peints sur les murs de la ville, les membres de la Rose Blanche dénoncent les crimes nazis, les souffrances engendrées par la guerre et encourage le combat contre l’oppression nazie.  L’histoire du mouvement finit avec l'arrêt des jeunes étudiants par la Gestapo, en 1943, et leur condamnation à mort pour haute trahison. Le mémorial, qui se trouve à l'Université Ludwig Maximilian de Munich, comprend une exposition permanente qui retrace l’histoire du mouvement, les motivations et les objectifs de ses membres, les actions déployées, le contenu des tracts distribués, ainsi que l’expansion du mouvement au delà de Munich.
Le Mémorial de la fondation de la Rose Blanche
sport

Allianz Arena

L’Allianz Arena est le grand stade de l’équipe de football FC Bayern. Construit par les architectes suisses Jacques Herzof et Pierre de Meuron à l’occasion de la coupe du monde, organisée en Allemagne, en 2006, le stade dispose d’une architecture spectaculaire, qui lui a valu le nom de canot pneumatique (Schlauchboot). C’est l’un des plus grands stades du monde, avec une capacité de 75.000 places. La façade du stade est réalisée de 2760 panneaux transparents en polymères très résistants, qui donnent un aspect unique à la structure. Les panneaux sont larges de seulement 0.2 millimètres et peuvent être allumés en trois couleurs, selon l’occasion : blanc pour les matchs internationaux, rouge pour l’équipe Bayern et bleu pour les matchs du TSV Munich 1860. La visite vous fera découvrir aussi bien l’intérieur du stade que les détails de sa construction.
Allianz Arena
Afficher plus d'activités
L’AGENCE DESTI-NATIONS EN BREF

Voyages 100% sur mesure

Garanties et sécurité

Avis clients 9,6/10

Réductions importantes

De nombreux avantages
Plus de détails